Feedback : un exercice d’intelligence émotionnelle, relationnelle et … corporelle

Les organisations ont bien compris que communiquer de manière assertive, le cœur ouvert, l’esprit libre, en partageant clairement et respectueusement ce que nous pensons, ressentons et avons besoin, est primordial pour éviter les sources de frustrations, les non-dits, les ‘films dans la tête’ qui empoisonnent les relations humaines… bref : le stress. L’art du feedback est un point central de la culture des entreprises 2.0, un exercice de donner/recevoir où les intelligences du cœur et du corps sont de précieux alliés.

Article publié dans Psychologies Magazine, mai 2017 – dossier ‘Libérer sa créativité’ – www.psychologies.be

Le feedback : un outil de développement et de bien-être

Pour beaucoup d’entre nous, le travail est bien plus qu’une source de revenus. C’est un lieu de développement professionnel mais aussi personnel. On s’y (re)découvre, on s’y dépasse, on s’y construit,… notamment par les actes que nous posons et le feedback qui en ressort.
Le feedback, c’est le retour sur expérience, sorte de bilan ou avis construit à partir d’un événement.
Lorsqu’il est donné de façon adéquate et constructive, ce retour – positif ou négatif – que les autres vont nous donner sur nos actions va nous fournir l’occasion de moduler nos comportements pour atteindre au mieux nos objectifs personnels et l’assouvissement de nos besoins au travail quels qu’ils soient: reconnaissance, convivialité, évolution, sécurité, qualité, appartenance, respect, confiance,…
Les organisation modernes l’ont bien compris et mettent l’accent sur cette pratique indispensable à l’évolution des compétences, mais aussi à l’établissement d’un climat de travail harmonieux.

L’instrument d’une culture d’entreprise ouverte et authentique

Nous savons qu’un feedback authentique, donné avec cœur et bienveillance, est source de bien-être au travail. Communiquer à l’autre l’effet de son comportement sur nous nécessite des compétences spécifiques en termes de conscience et maîtrise de soi. Ce n’est pas évident pour tous d’aborder les collègues comme des êtres sensibles, porteurs d’espoirs et de peurs, des personnes ayant la même valeur intrinsèque malgré les différents rôles hiérarchiques.
Faire passer un message sur ce qu’on aimerait que l’autre change, sans qu’il ne prenne cela comme un reproche, un rejet ou une dépréciation peut paraitre difficile. Et donner une félicitation ou un compliment honnête et venant du cœur, en cohérence, n’est pas facile non plus pour certains. D’autre part, accueillir le feedback – positif ou négatif – que nous donne notre entourage peut se révéler tout aussi compliqué.
Donner et recevoir du feedback est un art… et nous sommes tous des artistes en devenir !
Nous nous sentons ‘confortables’ avec ceux qui fonctionnent comme nous mais, paradoxalement, ce sont ceux qui ont un fonctionnement différent qui nous font évoluer le plus et sont donc garants de notre développement. En partageant ce que nous avons dans la tête et dans le cœur, nous pouvons tellement apprendre sur soi via les autres.  Et vice versa !
Mais quand prendre le temps de se concerter, de  ‘méta-communiquer’ pour apprendre de ces différences, en ces temps de rush permanent où les mantras ‘Pas le temps’, ‘Trop pressé’ , ‘Deadline’, ‘A la bourre’ sont assourdissants? Quand faire un STOP pour arrêter de constamment parler de l’opérationnel urgent? Quand saisir l’occasion d’offrir un espace de respiration pour remettre les pendules à l’heure, partager ce qui se passe en nous face à des problèmes récurrents et pompant pour, de concert, prévenir et anticiper ce qui pourrait être évité ?
Les organisations privilégiant le bien-être font désormais appel à des trainers-coachs professionnels pour implémenter des modèles de moments de feedback systématisés et ponctuels afin que la communication ouverte fasse partie intégrante de la culture d’entreprise.

Un feedback qui a sauvé une vie !

Ian est responsable d’une équipe de quelques 300 personnes. Il y a quelques semaines, il a fait part d’une expérience très personnelle lors d’une séance de coaching d’équipe. Il nous a déclaré qu’il y a 3 ans, recevoir du feedback – et l’accepter – lui avait sauvé la vie !
A l’époque, soucieux de faire son travail parfaitement et de satisfaire tout le monde, il était au bord de l’épuisement. Il ne se rendait pas compte de son état, ceci malgré ses troubles du sommeil, de la digestion, de ses ruminations constantes et de son irritabilité grandissante. Il avait déjà un divorce derrière lui, et avec ses 3 enfants et sa nouvelle épouse (3 enfants également), ils vivaient la vie d’une famille recomposée (à 8 donc) avec un papa a grandes responsabilités et voyageant beaucoup professionnellement. Graduellement, ses enfants le virent retomber dans les anciennes habitudes qui lui faisaient perdre vue sur l’importance des pôles familiaux et sociaux de sa vie, pourtant essentiels à un bon équilibre. Mais la machine s’était emballée et la situation au travail et à la maison se dégradait de plus en plus…
C’est sa secrétaire de longue date qui a eu le courage de lui dire à quel point il allait trop loin et que cela avait un impact négatif sur tout le monde. Ce fut un électrochoc… et un réel cadeau, nous a-t-il confié. Une chance de repartir sur de meilleures bases, de réfléchir à son comportement et de chercher des solutions pour gérer la pression.
Sophrologue à ses heures (une « multipotentialiste » comme beaucoup d’assistantes), sa précieuse secrétaire lui conseilla des exercices de respiration consciente et de cohérence cardiaque comme régulateurs de stress. C’est une méthode ultra simple mais très efficace, qui a été popularisée notamment par David Servan Schreiber et le Heart Math Institute. David O’Hare, autre référence en la matière, propose la respiration 365 : respirer 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes. Il y a même des applications mobiles pour s’y entrainer. Ian nous a expliqué que les changements ont été apparents dès le 4ème jour : mieux dormir, moins manger, plus relax,… Et il n’est pas le seul à atteindre des résultats substantiels après seulement quelques jours de 15 minutes de respiration consciente!

Le corps comme outil de feedback

Ian a donc trouvé dans des exercices corporels le moyen de réguler la pression qu’il ressent et d’en éviter les effets pervers, grâce à la mise en garde de sa collègue.
Mais notre corps n’est pas seulement un moyen de gagner en bien-être, c’est aussi un magnifique outil de feedback. Notre corps, ce grand allié qui contient notre âme, nos émotions, nos passions, est toujours à notre service par un système de feedback permanent. Par le système nerveux, le cerveau informe nos organes et nos organes informent notre cerveau de notre état émotionnel et physique. Si nous faisons fausse route, de multiples signaux corporels nous en informent : maux de tête, de dos, d’estomac,… Notre corps est le véhicule de nos intuitions : comme la boule au ventre nous invite à prendre garde avant que nous ne sachions pourquoi, ou ces petits picotements dans l’échine qui nous indiquent qu’on est sur la bonne voie. Les kinésiologues le savent bien aussi: ils utilisent le test musculaire (les réponses du corps) pour comprendre où se situent les difficultés de leurs patients et quelles pistes suivre pour améliorer les choses.
Oui : notre corps nous parle… mais qui veut entendre, doit écouter !
Une des clés primordiales de la connexion aux informations livrées par le corps, est le Souffle. La respiration, ce pont entre le corps, l’âme et l’esprit, est la preuve par excellence de l’immense sagesse innée qui est en nous. Pendant que nous vaquons à nos occupations diverses, nous oublions d’utiliser consciemment la puissance activante de l’inspire et la faculté de détente de l’expire, en bonne cohérence et en bon équilibre, pour que cœur et tête soient bien alignés. Pratiquer une respiration consciente est la voie royale pour développer l’écoute de soi et du feedback que nous donne notre corps.

Bonnes nouvelles

De plus en plus d’organisations développent une culture de feedback qui favorise le bien-être au travail. Et même si nous n’avons pas la chance de faire partie d’un tel milieu professionnel, la bonne nouvelle est que nous pouvons choisir de développer nous-mêmes notre bien-être par une culture de feedback personnelle. En partageant nos ressentis et nos attentes avec nos pairs, en les invitant à faire de même. Et puis en installant cette culture de feedback en nous, rien que par le pouvoir du Souffle. Nous connaissons déjà les bienfaits immédiats d’inspirer profondément, de bâiller librement, ou encore de soupirer un bon coup, imaginez comment nous pouvons contribuer à notre équilibre physique, émotionnel et mental en utilisant tous ces réflexes naturels de façon consciente. Et imaginez votre impact sur vos collègues, votre famille, vos amis, qui ont à leur côté un partenaire cohérent, serein, connecté à son cœur avec la tête bien claire !
Si vous avez envie d’explorer le potentiel de votre souffle, voici des occasions de passer une soirée de respiration consciente : http://baogroup-be.com/breathing-circles/
Ou venez à la Global Inspiration Conference dédiée aux techniques du Souffle, cet été, en Autriche : http://www.ibfnetwork.com/gic/2017/workshops/

Fabienne Doyen,
Breathworker et senior coach au BAO Group

Daniëlle De Wilde,
Senior coach au BAO Group, directrice de l’Institut BAO Elan Vital,
Coordinatrice Nationale et membre du conseil de IBF (International Breathwork Foundation)

Article publié dans Psychologies Magazine, mai 2017 – dossier ‘Libérer sa créativité’ – www.psychologies.be



Catégories :Actualité Ecole Elan Vital

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :