One minute wellness : techniques faciles pour se relaxer.

On est parfois surpris de voir dans quel état un collaborateur, un collègue, un conjoint, un ami peut se mettre  lors de certains événements futiles pour nous.  A l’inverse, on peut surprendre ses proches par nos réactions qui peuvent sembler excessives… pour les autres.

Nos peurs, nos masques

Nos peurs, nos masques

Quand  quelqu’un a une ręaction qui semble disproportionnée, c’est qu’un point sensible a été touché, une

réminescence du passé, comme une blessure pas encore cicatrisée mais qui n’est pas d’emblęe apparente.  Et qui d’entre nous ne s’est jamais senti blessé ou menacé dans son intégrité?

Les blessures principales ont été décrites par Reich dans ses structures de caractère et Lise Bourbeau  les a vulgarisées dans son livre « Les 5 blessures »  celles du rejet, de l’abandon, de l’humiliation, de la trahison, de l’injustice.
Et de leur masque social qui protège une vulnérabilité qu’on pense devoir cacher pour survivre. (ISBN : 9782895582779 (2895582777) )

Ces masques  deviennent même comme une seconde peau.  Fragile il est vrai.
Comme les blessures physiques, on les oublie, comme on oublie les lunettes qu’on porte  mais si quelqu’un appuie dessus, ou les cogne, ca fait mal et on a une réaction de repli ou d’agressivité.

Prendre conscience de ses blessures (et de les 5 blessurescelles des autres) est indispensable pour arriver à les gérer (et à anticiper les réactions de défense d’autrui) pour une vie plus sereine.

Que  l’on identifie les blessures ou non, voici quelques trucs et astuces qui peuvent nous aider: des techniques de relaxation simples, courtes et utilisables partout, à tous moments.

Ces petites techniques éviteront d’être sous l’emprise des émotions et du stress.
Il est prouvé aujourd’hui scientifiquement, que des exercices de relaxation apaisent notre esprit et nous aident – de ce fait – à mieux gérer ce qui nous arrive. Ils ne changent pas la réalité sur le terrain estsouvent incontrôlable mais, en nous apprenant à mieux gérer le moment, ils peuvent éviter de mal communiquer, d’être agressif, voire violent et de dire, écrire (un mail est si vite parti) ou faire des choses que l’on regrette par la suite.

Donc quand vous vous sentez très énervé, très en colère ou très triste ; prenez quelques minutes pour pratiquer une de ces techniques :

  • Faites couler de l’eau tiède sur vos mains et apprécier le ressenti de ce fluide sur votre peau.
  • Concentrez-vous sur un objet ou un bruit. décrivez à vous-même cet objet sous tous ces angles.
  • Visualisez : pensez à un endroit où vous êtes bien, un endroit calme, qui vous détend. pensez que vous voyagez dans ce paysage, ou que vous vous y ressourcer à votre façon.
  • Fermez les yeux et concentrez-vous sur la zone entre les narines et la lèvre supérieure. Sentez l’air qui sort et entre de vos narines. Ne pensez qu’à l’air qui entre et sort. Les pensées qui viennent, donnez-leur l’apparemce d’un ballon d’une certaine couleur et…. laissez- le partir dans le ciel bleu.
    Assez et repositionnez votre pensée sur l’air qui entre et sort. Faites-le le temps que vous pouvez (mettez un morceau de musique qui détend, et dure 5 minutes au début) et redirigez votre esprit vers votre respiration dès que vous vous rendez compte qu’il part ailleurs.
  • Respirez longuement. Inspirez tout d’abord aussi profondément que vous le pouvez en comptant jusqu’ã 4. Bloquer la respiration en 4 temps. Puis expirez lentement en 4 temps.  Bloquer la respiration en 4 temps. Recommencez au moins 4 x.
  • Touchez vos lèvres. Elles sont parcourues de fibres parasympathiques (partie du système nerveux qui gère le coté calme, apaisant, l’équilibre), de les toucher stimule cet aspect. De plus, cela provoque des associations avec des moments agréables  (notamment celui de manger, d’être nourris).

Ces  techniques élémentaires permettront d’arrêter les flots de bavardages internes qui empêchent de gérer le moment présent. Elles calmeront et permettront de continuer les taches. Bien évidemment, elles ne feront pas disparaitre le problème. Pour ce faire, un travail de compréhension sera nécessaire.  Une session de coaching peut être une piste   pour réduire  l’impact de ces situations fragilisantes.

Mais c’est une autre histoire.  Ici et maintenant: respirons et projetons nous dans un endroit où le bien-être règne.

A bientôt

Daniëlle De Wilde

www.baogroup.be



Catégories :Actualité BAO Entreprises, Actualité Ecole Elan Vital

Tags:, , , , , , , , ,

2 réponses

  1. Aho !

    Bel article ….

    Biz

    Piet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :